Revenir sur un comics de l' »âge d’or »

Le projet graphique est assez simple: reprendre une planche d’un comics désuet, et la redessiner sans en altérer le texte ou le sujet. Le comics en question s’appelle Planet Comics publié par Fiction Housela lecture idéale de l’amateur de bondage science-fictionnesque pas très bien dessiné. La planche en question provient « Fashions of the Future », paru dans le n°10, daté de Janvier 1941. Elle n’est pas signée et la Grand Comic Book Database n’en connaît pas l’auteur (de façon appropriée, et de façon assez classique, le récit copie et plagie largement des récits graphiques antérieurs).
L’intérêt de l’exercice est de travailler sur l’écart entre narration et récit, entre narration et découpage, mais aussi entre « monstrateur » et « récitant », pour reprendre la terminologie de T. Groensteen. Il permet en fait d’identifier ce qui, dans une bande dessinée, constitue une contrainte contournable ou un impératif. Bien sûr, le petit échantillon ci-dessous n’épuise pas le sujet, mais c’était un travail fructueux de regard sur l’image, pour réaliser par exemple que tout n’est pas si naïf ou grossier qu’il y paraît dans la planche d’origine.
La planche d’origine pour commencer (dans une version scannée sur microfiche, et donc un peu floue):

Suivi d’un re-dessin à l’identique.

Puis d’autres versions


Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. h63 dit :

    Fletcher Hanks ?

    • Malheureusement, la planche est nettement moins fantasque que Hanks. On voit des traces lointaines de Raymond, des choses qui marchent bien (case 3, case 9), d’autres beaucoup moins (case 4) et certaines pas du tout (cases 5 et 6). Pourtant, indéniablement, il y a là une histoire, basique mais compréhensible, avec une petite touche de merveilleux science-fictionnel, malgré les maladresses.

  2. Patrick Peccatte dit :

    Merci bien. On peut consulter ce numéro sur comicbookplus et le télécharger si l’on dispose d’un compte (gratuit). L’histoire est signée H. G. Mills (?).

  3. C’était une négligence coupable, désormais réparée dans le corps de l’article, merci de me l’avoir signalée.

  4. Patrick Peccatte dit :

    Intéressante expérience. Mais pourquoi ne pas mentionner les références précises de la bande originale (année et numéro de Planet Comics, page, auteurs) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *